mardi 6 février 2018

Envol brouillon

Bonjour, cet après-midi retour vers les États-Unis, nous allons présenter un livre qui a fait beaucoup parler de lui, Le cœur battant de nos mères paru en France en septembre 2017, premier roman de Brit Bennett, jeune autrice afro-américaine.
L'action se déroule principalement de nos jours à Oceanside, banlieue californienne désargentée, au sein d'une petite communauté noire, religieuse et conservatrice. Nadia, dix-sept ans, belle et brillante lycéenne fragilisée par le suicide de sa mère, se met à fréquenter en cachette, Luke le fils du pasteur. Tombée enceinte, la jeune fille choisit d'avorter et de quitter définitivement sa ville natale pour aller étudier dans un autre état, laissant derrière elle son éphémère amant et sa meilleure amie, Aubrey. Au court des dix années qui suivront, Nadia ne reviendra qu'à quelques rares reprises rendre visite aux siens. Bien des choses auront changées et les secrets enfouis durant son adolescence rejailliront de manière inattendue. Ces péripéties sont commentées et jugées, à la manière d'un chœur antique, par les mères du titre anglais original, The Mothers. Un petit groupe de femmes âgées, gardiennes de la paroisse, occupant leurs journées en prières, bonnes œuvres, ragots et souvenirs de leur propre jeunesse dans une Amérique hostile aux droits des femmes et des minorités. La situation des jeunes femmes d'aujourd'hui qui n'ont souvent droit qu'à un envol brouillon est-elle réellement meilleure ? Ce livre a le charme et la maladresse des premiers romans, il brasse avec sensibilité mais de manière un peu maladroite de nombreuses thématiques, la force et le fardeau de la maternité et de l'héritage familial, l'intensité et les déceptions des amitiés et amours de jeunesse, la difficulté de s'émanciper au sein d'une société à la fois moderne et réactionnaire. Une lecture nostalgique conseillée à tous les publics dès le lycée.
Terminons sur une touche de jazz, à bientôt !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire