lundi 30 décembre 2013

Portes de l'an

Bonsoir, mercredi commence une nouvelle année, à cette occasion je vous présente quelques symboles et figures mythiques. Pour commencer Janus, dieu à deux têtes. Janus est une divinité de l'antiquité romaine, le dieu des commencements et des fins, des choix, des clés et des portes. Dieu de premier rang dans la hiérarchie romaine, il a le privilège d'être invoqué avant toutes les autres divinités.
Divinité introductrice il est avec Portunus - dieu des portes, des ports et plus spécialement du port fluvial de Rome sur le Tibre - un "dieu des portes" qui préside à l'ouverture de l’année et à la saison de la guerre. Les portes de son temple étaient fermées durant les temps de paix de Rome. Le mois de janvier - januarius en latin - auquel le roi Numa donna son nom, lui était consacré. Ci-dessous, le temple de Portunus à Rome de nos jours.
Certaines traditions du nouvel an nous viennent de loin. S'embrasser sous une branche de gui, geste censé garantir le bonheur amoureux et conjugal, est une coutume dérivée d'anciennes croyances celtiques. Le gui était en effet réputé être une plante porte-bonheur aux pouvoirs particuliers, conférant entre autre la fertilité et la longévité puisque son feuillage reste éternellement vert.
De même, dans de nombreux pays, manger des aliments cuisinés en forme d'anneau est réputé porter
chance. Le cercle symbolise l’achèvement parfait du cycle d'une année. Ainsi, les hollandais par exemple mangent des beignets ronds le jour de l’an afin d’avoir de la chance durant toute l’année.
La tradition de la carte de vœux date, elle, du Moyen âge. On envoyait alors de petits présents à ses présents en les accompagnant d'une missive de vœux peinte à la main. Cette coutume a complètement disparu au seizième siècle pour renaître et s'installer durablement à partir du dix-huitième siècle.
Une carte de vœu d'il y a cent ans, je termine par des morceaux choisis de cette époque, du compositeur Ravel, les contes de Ma Mère l'Oye en musique écrits entre 1908 et 1912, bon réveillon à tous, à l'année prochaine !
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire