lundi 5 novembre 2012

D'une tradition à l'autre

Bonsoir, l'hiver arrive, il a neigé sur quelques hauteurs en France, la semaine passée, les chrétiens ont fêté la Toussaint et la veille de nombreuses personnes croyantes ou non, ont laissé leurs enfants fêter Halloween, se déguiser en morts-vivants, vampires, fantômes, sorcières, etc et frapper aux portes pour réclamer des sucreries.
En France, la plupart des gens ignorent le sens de cette coutume, la prenant uniquement pour une importation américaine mercantile alors qu'elle est bien issue d'Europe, plus précisément d'Irlande et se rattache à une très ancienne tradition païenne célébrées par les druides.
quelques druides d'Astérix
Il s'agissait à l'origine de la fête celtique du Samain, la nuit du 31 octobre au 1er novembre était le centre d'une période de transition entre l'ancienne et la nouvelle année durant laquelle les frontières entre les mondes n'étaient plus considérées comme étanches. Les festivités et sacrifices organisés étaient destinés à apaiser les esprits des morts revenus visiter les vivants et leurs anciennes demeures. Le christianisme remplaça ces célébrations par la Toussaint, fête de tous les saints et la commémoration des défunts reportée au 2 novembre. Dans les pays plus tardivement christianisés, le Samain subsista sous la forme d'Halloween, le terme étant la contraction de "All Hallows Eve" expression signifiant "le soir de tous les saints". Les enfants grimés en fantômes à qui étaient destinées les offrandes représentaient, comme dans la tradition païenne, les âmes mortes réclamant l'attention des leurs proches vivants.
L'étrange Noël de M. Jack par Tim Burton
Le personnage de Jack O’Lantern est quand à lui un maréchal-ferrant ivrogne qui réussit à berner le diable. Il fît monter le démon dans un arbre sur lequel il traça une croix et lui fit jurer de ne jamais emporter son âme en enfer. A sa mort, étant également trop mauvais pour accéder au paradis, il fut condamné à errer sur terre, éclairé par une lanterne faîte d'un navet creu contenant un morceau de charbon ardent. Peu à peu la citrouille - plus facile à creuser ^^ - remplaça le navet.
  
Halloween a parfois mauvaise presse dans les milieux chrétiens. D'après ce que j'ai pu lire sur internet, beaucoup l'accusent d'être une célébration macabre voire sataniste ! C'est bien le cas de quelques tristes sires, mais le pire procès qu'on puisse faire à cette fête à l'heure actuelle est plutôt d'être devenue un soirée de jeux consumériste dont on a perdu le sens initial : à savoir donner un temps une place aux morts, pour que leur souvenir soit léger aux vivants le reste de l'année. C'est assez navrant qu'une partie des chrétiens ne reconnaissent pas les traditions dont ils sont tributaires et que nos sociétés se fassent de l'argent sur des croyances qui permettaient d'apprivoiser les idées de finitude et d'influence des disparus sur les vivants, sujets aujourd'hui tabous.  
Heureusement, il reste toujours l'art pour explorer les sens des mythes et religions, terminons par un petit extrait de Brendan et le secret de Kells, film d'animation très réussi qui explore l'histoire chrétienne et les légendes celtiques.
 
Bonne soirée, à bientôt !

2 commentaires:

  1. Petite précision au post, la Toussaint est fêtée uniquement par les catholiques dans la chrétienté, les protestants ayant choisi de se démarquer plus radicalement des anciennes coutumes.

    RépondreSupprimer
  2. (Ah! ça marche cette fois!) Donc les protestants ont choisi de se démarquer des coutumes "païennes", enfin pas tous! Il y a des églises protestantes qui célèbrent "la fête des récoltes",car cette fête était indiquée, il y a quelques années, dans la liste des fêtes de l'année, à la fin du petit recueil bien connu dans les milieux protestants, "Parole pour tous".Cette liste, d'ailleurs ne figure plus, il me semble, ces deux dernières années.(J'imagine que cette fête est sortie de l'Ancien Testament mais je ne sais).

    RépondreSupprimer